1X0 – CONSTAT – Point de départ de la réflexion:

A – Nous avons pris en compte des éléments extérieurs de la société
+ La pauvreté ne cesse d’augmenter
+ Changement au sein des collectivités les services publics disparaissent…
+ Les centres villes se vident (internet, grandes surfaces)
+ les personnes âgées sont de plus isolées du reste de la société (maison de retraite…);
On ne pourra plus payer maisons de retraites
+ La numérisation de l’humanité, est en train de tout traverser. C’est donc l’expérience de la connaissance qui est plus importante que la connaissance elle-même. Nous créons une monoculture de l’information sur un seul support (Fragilisation)

Il n’y a pas :
+ un seul champ,
+ une seule discipline,
+ une seule corporation
qui n’est exempt d’une profonde introspection. Qui n’est pas sans risque

B – Ce que nous pensons
Ce qui tue le monde
+ c’est l’indifférence
+ La poussée de l’Individualisme et de la dualité. Aujourd’hui, toute la planète est pleine de cette dualité, l’humain est contre l’humain, l’humain est contre la nature (rabbi)
+ L’activité salariale peut devenir de l’esclavage salarié, c’est-à-dire nous devons troquer toute mon existence contre un salaire
Nous ne savons pas ce qui va se passer, mais nous avons la liberté de pouvoir tout réinventer.
Nous savons que nous ne pourrons pas tout faire seul, mais tel le colibri nous voulons faire notre part.

C – Ce que nous voulons faire
C’est aider à passer de la société :
+ de la performance à celle de l’épanouissement
+ du bien à celle du lien
Il ne peut pas y avoir de contrat social sans contact social.

Point numéro 1 – Agir sur les liens
Constat – Social. Plus la mondialisation est présente, plus la proximité est nécessaire, l’accompagnement des personnes, la capacité de créer du lien.

+ Point numéro 2 – Agir sur les ressources :
Nous pouvons agir sur la diminution des ressources disponibles en agissant au niveau du transport (moins de déplacement…Moins de pollution)

Nous voulons ainsi nous réapproprier le local. Cela commence par l’entité ville ….